Qui est ce mort qui a vendu plus de disques que Rihanna et Drake ?

Spoiler : on quitte l’univers pop pour côtoyer les classiques.

L’année 2016 touche à sa fin. Et comme toujours, vienne l’époque des bilans. Le fameux Billboard vient de publier la liste des disques les plus vendus de l’année 2016 et surprise : Mozart 225, The complete Collection vient de le remporter sur Drake, Rihanna, Beyonce ou encore The Weekend. Publié par Universal le disque, pas moins de 200 disques du musicien ont fait de cette compilation une pièce rare que tout amateur souhaiterait avoir dans ses archives.

Pour Arnaud Sagnard du Nouvel Observateur, « si les téléchargements et les écoutes en streaming gagnent du terrain, l’achat de CD de musique classique ralentit moins que les autres genres musicaux. Le besoin d’avoir un objet de référence se fait d’autant plus sentir quand les artistes sont morts depuis quelques siècles et que les concerts ou opéras sont rares ou onéreux ».

Le journaliste rajoute qu’à « 355 euros le coffret publié à l’occasion du 225e anniversaire de la mort de l’artiste, le prix unitaire du CD s’établit à 1,75 euros. À peine plus cher que le prix d’une seule chanson téléchargée sur une plateforme numérique. Imbattable ». Sans oublier qu’a « l’instar des Beatles qui continuent de truster les meilleures places à chaque anniversaire ou compilation, Mozart transcende les genres. De plus, son œuvre prolifique est constamment réenregistrée par de nouveaux orchestres ou solistes, c’est comme si Wolfgang Amadeus continuait de sortir plusieurs albums par an. Aucun artiste moderne n’arrive à suivre sa productivité malgré la multiplication des mixtapes ».

Mozart est né à Salzbourg, principauté du Saint-Empire romain germanique, le 27 janvier 1756, mort à Vienne le 5 décembre 17913, est un compositeur. Mort à trente-cinq ans, il laisse une œuvre impressionnante (626 œuvres sont répertoriées dans le catalogue Köchel), qui embrasse tous les genres musicaux de son époque. Selon le témoignage de ses contemporains, il était, au piano comme au violon, un virtuose.

On reconnaît généralement qu’il a porté à un point de perfection le concerto, la symphonie, et la sonate, qui devinrent après lui les principales formes de la musique classique, et qu’il fut l’un des plus grands maîtres de l’opéra. Son succès ne s’est jamais démenti. Son nom est passé dans le langage courant comme synonyme de génie, de virtuosité et de maîtrise parfaite.

Source: Lophaiti.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Shares